Menu
X
image

Quand les prestataires de l’événement se mettent au vert

À l’heure de la prise de conscience écologique, intégrer la notion d’éco-responsabilité dans le secteur événementiel devient une évidence. L’exigence de concevoir des événements plus green et plus ancrés dans une démarche développement durable n’est pas passée inaperçue chez les adhérents de PRESTALIANS. Alors quelles initiatives ont été mises en place du côté des membres du collectif ?

Afin d’intégrer la notion de durabilité, le secteur événementiel entame une réflexion depuis quelques années. Du fait du caractère éphémère des manifestations, la filière est mise face à des problématiques de recyclage, d’impact carbone et de réutilisation inévitables. Pour la société Menuiserie Masé, les actions se sont portées sur le transport, les déchets et les achats.

« Nous étions à la recherche d’initiatives permettant de rendre notre métier plus respectueux de l’environnement. Nous avons mené une réflexion autour des aspects les plus polluants et énergivores de notre activité » résume Marie Lefebvre.

L’utilisation d’éléments réutilisables est également une piste de réflexion afin de parer au côté éphémère des constructions proposées sur les événements.

« Chez Ossature Production, nous avons fait le choix d’investir dans un plancher réutilisable. L’idée est de proposer des prestations green. La démarche du réutilisable nous permet de proposer des produits de qualité. Cet achat nous a même valu de remporter le 1er Prix du stand réutilisable des World Exhibition Stand Awards. » relate Isabelle Fabre.

Du côté des sociétés de location de mobilier, l’upcycling est un moyen de proposer des produits green, comme chez JMT France qui propose, depuis peu, à la location sa gamme Felt, des assises conçues à partir de bouteilles plastiques recyclées récupérées dans les canaux d’Amsterdam. Une manière écologique de lier économie circulaire et design. Enfin, certains membres de PRESTALIANS mêlent développement durable et engagement caritatif. Chez Procédés Chenel, les chutes de papiers, dont se sert la société pour concevoir ses espaces, sont revendues. L’argent récolté est reversé à l’association « Clown sans frontières ».

Se retrouver dans la jungle des labels et certifications

Les entreprises du secteur ont pris conscience de la nécessité d’imposer de nouveaux standards, plus vertueux. Certaines se tournent donc vers des labels ou des certifications afin de faire reconnaître les actions mises en place et leurs impacts positifs.

« Mythiqs a été certifié ISO 20121 en octobre 2017. Cette démarche a demandé d’examiner les procédures mises en place au sein de la société. Au final, nous nous sommes rendus compte que beaucoup d’actions étaient déjà présentes au sein de l’entreprise. La certification ISO 20121 nous a surtout apporté un process dans la façon de les mettre en œuvre et de pouvoir les suivre efficacement sur la durée. » raconte Eric Penanhoat, dirigeant de Mythiqs.

Mais avant de commencer toute démarche, ISO 20 121, label PrestaDD ou encore norme 26 000, encore faut-il faire son choix parmi la jungle des labels et certifications.

« Nous avons pris la décision de nous lancer dans la démarche pour obtenir la norme 26 000, reconnue au niveau international. Il est nécessaire de bien se renseigner pour savoir quelle démarche entamer. » souligne Isabelle Fabre d’Ossature Production.

Une chose est sûre, labels, certifications, ou normes, ils constituent un moyen de répondre aux nouvelles demandes des organisateurs d’événements et des annonceurs.

« Être certifié, nous apporte une réelle crédibilité et un professionnalisme au sein de notre secteur. De plus en plus de gros projets et événements sont certifiés ISO 20121 et souhaitent que leurs partenaires et prestataires soient également certifiés pour le bon déroulement du projet. » rappelle Eric Penanhoat.

Le développement durable dès la conception

Certaines entreprises du secteur ont fait du développement durable un leitmotiv. Sommer NeedlePunch, fabricant de revêtements de sol, a intégré depuis plusieurs années les impératifs green au processus de conception de ses moquettes. La société a, en amont, mené une réflexion autour des freins au recyclage dans ses processus de fabrication. Puis, elle a pris l’initiative d’investir dans la R&D afin de trouver des solutions pour adapter ses gammes pour qu’elles deviennent compatibles avec les circuits de recyclage. Aujourd’hui, Sommer Needlepunch propose des moquettes 100 % recyclables aux acteurs de l’événementiel. Sa réflexion l’a également menée à proposer des circuits à ses clients pour faciliter le recyclage. En effet, Sommer met à disposition de ses clients un guide de bonnes pratiques de dépose ainsi que des cahiers des charges recycleurs pour que la moquette post-événement puisse être recyclée et connaitre une seconde vie. Des initiatives qui prouvent que le développement durable fait son chemin dans l’événementiel et devient, pour certains, une composante de la culture d’entreprise.

Retour
  • Mentions légales Prestalians. © 2017 - Tous droits réservés